horizontal


horizontal

horizontal, ale, aux [ ɔrizɔ̃tal, o ] adj. et n. f.
orizontal 1545; de horizon
I Adj.
1Qui est parallèle à l'horizon astronomique, perpendiculaire à la direction de la pesanteur en un lieu (opposé à vertical). Plan horizontal; ligne, droite horizontale. « Des collines horizontales qu'on dirait aplaties avec la main » (Fromentin). 1. plan, 1. plat. Fam. Prendre la position horizontale : se coucher, s'allonger. — Géom. Plan horizontal de référence : l'un des deux plans de projection utilisés en géométrie descriptive. Droite horizontale, ou n. f. une horizontale : droite parallèle au plan horizontal. — Astron. Coordonnées horizontales d'un astre, son azimut et sa hauteur.
Par ext. Qui se rapporte à la direction horizontale. Projection horizontale, sur un plan horizontal.
2Qui concerne des éléments de même niveau. Programme horizontal de collaboration. Écon. Intégration horizontale : absorption d'une entreprise par une autre de même niveau.
II N. f. HORIZONTALE.
1Position horizontale. À l'horizontale.
2(1883) Vieilli Une horizontale : une prostituée.
⊗ CONTR. Vertical.

horizontal, horizontale, horizontaux adjectif (de horizon) Qui est perpendiculaire à une ligne, à une direction, à un axe qui représente conventionnellement la verticale : Plan horizontal. Mathématiques Se dit d'une droite ou d'un plan parallèle à H0, plan horizontal de projection. ● horizontal, horizontale, horizontaux (expressions) adjectif (de horizon) Position horizontale, position couchée, allongée. Coordonnées horizontales, coordonnées sphériques, pour un lieu donné, dans un système dont le plan fondamental est le plan horizontal, le pôle positif le zénith, et la direction origine l'intersection du plan horizontal avec le plan méridien. Parallaxe horizontale, parallaxe diurne d'un astre situé ou ramené dans le plan horizontal. Intégration horizontale, opération par laquelle une entreprise en absorbe une autre s'adonnant à une fabrication du même type et se trouvant au même niveau de la filière considérée. (S'oppose à intégration verticale.) Plan horizontal de projection H0, un des deux plans de projection utilisés en géométrie descriptive.

horizontal, ale, aux
adj. et n. f.
d1./d adj. Parallèle à l'horizon; perpendiculaire à la verticale. Ligne horizontale.
|| GEOM Plan horizontal, dont tous les points ont la même cote (en géométrie descriptive).
d2./d n. f. Ligne, position horizontale.

⇒HORIZONTAL, -ALE, -AUX, adj. et subst.
I. — Adjectif
A. — 1. [Dans un cont. impliquant le repérage idéal ou matériel d'un objet dans l'espace]
a) Qui est dans un plan perpendiculaire à la verticale du lieu. Axe, plan horizontal; droite, ligne, surface horizontale. Généralement, lorsqu'un point matériel pesant est astreint à rester sur une courbe donnée, de forme quelconque, il peut demeurer en équilibre dans tous les points de cette courbe où la tangente est horizontale (POISSON, Mécan., t. 1, 1811, p. 417). Elle [la face antérieure du sacrum] est dans sa première moitié presque horizontale, formant un angle de 15o seulement avec l'horizon (GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 97) :
1. On sait qu'une bombe lâchée d'un avion en mouvement horizontal rectiligne uniforme reste continuellement au-dessous de l'avion pendant sa chute (elle conserve la composante horizontale de la vitesse de l'avion, si l'on néglige la résistance de l'air).
KOURGANOFF, Astron. fondam., 1961, p. 7.
b) En partic.
) Qui, sur un support plan de représentation, est parallèle à une direction perpendiculaire à la direction conventionnellement appelée verticale, ces deux directions permettant de repérer les éléments représentés. Une nouvelle notation de la musique, dont une ligne doit donner la forme de l'air : une ligne montante et descendante, marquant l'intensité du son, sur une ligne horizontale marquant la durée (GONCOURT, Journal, 1859, p. 634). Si (...) on considère l'ensemble des points d'intersection des courbes avec une droite horizontale d'ordonnée (...), la figure que forment ces points reste la même pour tous les cristaux de même système pour lesquels le paramètre (...) est le même (FRIEDEL, Cristallogr., 1926, p. 389).
Projection horizontale. Transformation géométrique associant à tout point d'une figure l'intersection de la verticale de ce point (ou de la droite parallèle à une direction donnée passant par ce point) avec le plan horizontal choisi pour support; p. ext., la figure obtenue par cette transformation. On peut juger de la précision des méthodes des vieux arpenteurs romains — en constatant que, en Tunisie, les carrés ainsi mesurés en pays de collines, révèlent de singulières distorsions, qui disparaissent lorsqu'on les reporte sur une carte : le carré est parfait en projection horizontale et déformé sur le terrain (MEYNIER, Pays. agraires, 1958, p. 75).
P. ext. [En parlant des éléments représentés] Écriture horizontale. La répartition des nappes [de couleur] analogues s'opère sur le rythme horizontal ou vertical (ex. : La Lettre de Vermeer) (Arts et litt., 1935, p. 30-9).
) Qui est idéalement repéré dans un plan perpendiculaire au plan conventionnellement appelé vertical (plan de la plus grande dimension ou d'une direction privilégiée de l'objet). Dans la plupart des poissons, cette nageoire se meut dans un plan horizontal, qui est à-peu-près perpendiculaire à son propre plan; c'est-à-dire, que dans l'état de repos, elle est collée contre le côté du corps, et qu'elle peut s'en écarter plus ou moins jusqu'à faire avec lui un angle droit ou plus que droit (CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 331). La section horizontale du vase correspond à la capacité, la longueur du tube à la self-induction (H. POINCARÉ, Théorie Maxwell, 1899, p. 22).
2. [Dans un cont. impliquant le repérage d'un objet dans un lieu, effectué dans un acte de perception]
a) Qui se trouve dans un plan (quasi) perpendiculaire à la verticale du lieu ou (quasi) parallèle à la surface d'un liquide, à l'horizon. J'ai remarqué la très mauvaise disposition du parterre [de la Scala de Milan]; il est si horizontal que l'on ne peut pas voir les jambes des danseuses (STENDHAL, Rome, Naples et Flor., t. 2, 1817, p. 248). Le soleil se couchait, il jetait un admirable rayon horizontal sur la façade de la cathédrale (HUGO, Rhin, 1842, p. 351). Les premières, les catapultes, se composaient d'un châssis carré, avec deux montants verticaux et une barre horizontale (FLAUB., Salammbô, t. 2, 1863, p. 76). Les rides horizontales de son front, verticales de sa face, se plissaient, se gondolaient (ARNOUX, Visite Mathus., 1961, p. 115).
b) P. ext.
) Qui présente sa plus grande surface ou une direction privilégiée dans un plan horizontal (au sens a supra). Le cortège est caché... Pas tout à fait : deux grands mâts passent, soutenant une banderole horizontale de calicot blanc, oscillant comme des mâts de navire (MALRAUX, Conquér., 1928, p. 127). Les classeurs horizontaux, à rideau, sont constitués par un bâti supportant des tiroirs mobiles, étagés les uns au-dessus des autres (PETHOUD, Organ. industr. et comm., 1931, p. 215).
[En parlant d'une surface] Qui est dans un plan horizontal (au sens a supra) et présente une surface plate. L'horizon n'offrait pas un seul point culminant, et sur cette plaine horizontale l'envahissement des eaux devait être rapide (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 210).
Position horizontale (d'une personne). Position allongée. Placer le malade dans la position horizontale (NÉLATON, Pathol. chir., t. 1, 1844, p. 15).
) Rare. [Qualifiant un subst. désignant une action] Qui se déroule dans un plan horizontal (au sens a supra). La lutte horizontale continua furibonde : allongés tous les deux et circonvoluant comme des reptiles à travers la lice, ils avaient des soulèvements de croupe inattendus et des déhanchements à se déboiter les lombes (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 282).
P. plaisant. [L'agent] était assuré de les mettre [l'épouse et l'amant] en présence de ce dernier [du mari], au milieu des preuves flagrantes de cette intimité horizontale (VIDOCQ, Mém., t. 4, 1828-29, p. 48). V. infra II C.
) Littér., rare. Synon. de plat, monotone. Les vacances suivirent. Tout redevint ordinaire, calmement horizontal (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 80).
3. En partic. [En parlant de phénomènes géophysiques] Qui se trouve, se déplace dans un plan parallèle à la surface terrestre. Les couches horizontales d'un sol. Les courants atmosphériques horizontaux ou à faible composante verticale ont une ampleur beaucoup plus grande que celle des courants verticaux (MAURAIN, Météor., 1950, p. 54). Cette théorie [de la dérive des continents est] basée (...) sur l'idée du déplacement horizontal des continents (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 503).
B. — ASTRON. De l'horizon, qui se produit à l'horizon (v. ce mot A 3). Parallaxe, réfraction horizontale. Comment repérer les astres ou les objets terrestres sur la « sphère céleste locale »? On commence par envisager l'angle (...) que fait la direction de l'astre avec le plan horizontal (...) sur lequel repose notre coupole (KOURGANOFF, Astron. fondam., 1961, p. 2).
Coordonnées horizontales. Éléments de repérage d'un astre (hauteur, azimut) dans un système de repérage défini à l'aide de l'horizon; p. ext., ce système. Le théodolite fournit avec une bonne approximation les coordonnées horizontales, parce que la verticale est susceptible d'une excellente détermination physique (DANJON, Cosmogr., 1948, p. 55).
C. — Au fig.
1. Qui concerne les individus, les éléments appartenant à un même niveau (dans une institution, dans un domaine quelconque) ou à un même niveau structural (dans un système). L'unité d'action de l'ensemble dépendant non pas seulement du passage des ordres du haut vers le bas, mais des échanges horizontaux et même d'une circulation permanente d'informations de la base vers le sommet (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 428) :
2. La langue peut donc être décrite comme un système de systèmes, dont les divers éléments qui le composent sont étroitement solidaires et admettent entre eux des rapports à la fois horizontaux et verticaux. Cette conception systématique de la langue qui aboutit, en dernier ressort, à définir chaque élément du système essentiellement par sa situation dans le système, est étroitement liée à l'idée de structure.
Traité sociol., 1968, p. 269.
2. MUS. Relatif aux mouvements mélodiques (représentés dans la notation par la succession des notes). Comme il n'existe pas deux degrés formés des mêmes intervalles, il ne peut y avoir qu'un à peu près de symétrie, aussi bien dans les rapports horizontaux des sons (les mouvements mélodiques) que dans leurs rapports verticaux (les accords) (LAVIGNAC, Cours harm. théor. et prat., 1909, p. 105). V. contrapuntiste ex.
P. ext. Écriture, style horizontal(e). [Dans les fugues] les diverses parties doivent être chantantes et vivre d'une vie propre, tout en concourant à l'ensemble; c'est ce qui constitue le style horizontal en opposition avec le style vertical en accords plaqués (SAINT-SAËNS, Portr. et souv., 1909, avant-propos).
P. méton. L'audition verticale (...) se rapporte à l'harmonie, qui est l'étude des accords ou des simultanéités. (...) c'est l'audition horizontale qui perçoit (...) les contrepoints (Arts et litt., 1935, p. 3410).
Emploi subst. masc. à valeur de neutre. Association étroite [dans la méthode schoenbergienne] sur la base de la série dodécaphonique entre l'horizontal et le vertical (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962, p. 199).
3. Dans le domaine philosophique, rare. Anton. de transcendant. La grande nouveauté affective est la rencontre d'une supériorité, d'une transcendance, non point seulement au sens impropre et horizontal d'une altérité qui me déborde, mais au sens propre et vertical d'une autorité qui me surplombe (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 120).
Religion horizontale. Religion privilégiant l'action temporelle par rapport aux recherches spirituelles. L'utopie de Comte (...) annonce ce qu'on peut appeler les religions horizontales de notre temps (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 243).
II. — Subst. fém.
A. — Direction perpendiculaire à la verticale d'un lieu. Des fours rotatifs, constitués par un cylindre dont l'axe est légèrement incliné sur l'horizontale (GUILLET, Techn. métall., 1944, p. 22) :
3. La verticale et l'horizontale, le proche et le lointain sont des désignations abstraites pour un seul être en situation et supposent le même « vis-à-vis » du sujet et du monde. Le mouvement, même s'il ne peut être défini par là, est un déplacement ou un changement de position.
MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 309.
Ligne (quasi) perpendiculaire à la verticale d'un lieu. Un architecte anglais a mesuré l'imperceptible inflexion des horizontales renflées et des perpendiculaires convergentes [du Parthénon] (TAINE, Philos. art, t. 2, 1865, p. 132).
B. — Direction perpendiculaire à une direction conventionnellement appelée verticale sur un support plan de représentation. Le plan du corps, défini par la projection verticale de la ligne des hanches, sera représenté par un segment de droite placé dans un cercle; ledit segment étant plus ou moins incliné sur l'horizontale selon la position prise (M. BOURGAT, Techn. danse, 1959, p. 122).
Ligne parallèle à la perpendiculaire à la direction appelée conventionnellement verticale. La structure épurée et d'autant plus rigoureuse que Mondrian recherchera par le jeu de verticales et d'horizontales dépouillées chez lui de prétextes figuratifs (DORIVAL, Peintres XXe s., 1957, p. 27).
C. — Arg., vieilli. Prostituée. Il y a qu'une femme aux cheveux jaunes, avec un pied de rouge sur la figure, une voiture qui sentait l'horizontale d'une lieue, et comme n'en ont que ces demoiselles, est venue tantôt pour voir la prétendue marquise (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 702).
REM. 1. Horizontalisme, subst. masc. ,,Tendance à placer l'essentiel du christianisme dans sa dimension d'action en faveur des hommes`` (Foi, t. 1 1968). 2. Horizontaliste, subst. Musicien privilégiant la mélodie par rapport à l'harmonie. Quand Christophe ouït parler (...) de cette querelle entre les horizontalistes et les verticalistes, il pensa qu'ils étaient tous fous. Sommé de prendre parti entre l'armée de la succession et l'armée de la superposition, il leur répondit par sa devise habituelle (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p. 685).
Prononc. et Orth. : [], masc. plur. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1545 lignes horizontales (J. MARTIN, Trad. de Sébast. Serlio, DELB. Rec. ds DG). Dér. de horizon, d'apr. le rad. du génitif lat.; suff. -al. Fréq. abs. littér. : 544. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 006, b) 650; XXe s. : a) 438, b) 842. Bbg. GIRAUD (J.), PAMART (P.), RIVERAIN (J.). Mots dans le vent. Vie Lang. 1970, pp. 94-107.

horizontal, ale, aux [ɔʀizɔ̃tal, o] adj. et n. f.
ÉTYM. 1545, orizontal; de orizonte, forme anc. de horizon.
———
I Adj.
1 Qui est parallèle à l'horizon astronomique, théorique; qui est perpendiculaire à la direction de la pesanteur en un lieu (à la verticale). || Plan horizontal; ligne, droite horizontale. || Lignes horizontales d'un édifice (cit. 2). || Rendre horizontale une surface plane. Niveler. || Mesure de l'inclinaison d'un plan par rapport à un plan horizontal grâce au clinomètre. || Tenir une épée, une lance… horizontale (→ Espada, cit., Gautier). || Un vent violent faisait tomber la pluie presque horizontale (→ Cingler, cit. 4). || La lumière horizontale du soleil levant, couchant (→ Briller, cit. 6; étaler, cit. 35, Hugo). || Stratifications, couches horizontales, en géologie.Écriture horizontale, se traçant de droite à gauche ou de gauche à droite.
Archit. || Ville horizontale (opposé à verticale).
1 Le Danube, supposé horizontal à son embouchure, comme le sont presque tous les grands fleuves, du moins sensiblement.
Fontenelle, Guglielmini.
2 Les bancs de pierres calcaires sont ordinairement horizontaux ou légèrement inclinés; et, de toutes les substances calcaires, la craie est celle dont les bancs conservent le plus exactement la position horizontale.
Buffon, Addit. à la théorie de la terre, Sur la hauteur des montagnes, V.
3 La pesanteur est perpendiculaire à la surface des eaux stagnantes et par conséquent horizontales.
Laplace, Exposition du système du monde, III, 4.
4 (…) des collines horizontales qu'on dirait aplaties avec la main (…)
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, p. 39.
S'étendre dans une position horizontale.Fam. || Prendre la position horizontale : se coucher, s'allonger.
2 Qui se rapporte à la direction horizontale. || Projection horizontale, sur un plan horizontal. || Composante horizontale du champ magnétique terrestre, intensité horizontale (valeur de la projection horizontale du vecteur représentant le champ magnétique).
3 Fig. || Concentration horizontale : réunion d'entreprises se situant au même niveau dans un processus technique ou économique (opposé à vertical). || Intégration horizontale.
———
II N. f. || Horizontale.
1 Position horizontale. || À l'horizontale (→ Bâton, cit. 7.1).
5 Il lui sembla que son compagnon faisait le geste de se découvrir, portant la main à sa tête, et ramenant son bras à l'horizontale.
Camus, la Peste, p. 117.
Droite horizontale. || Les horizontales d'un plan, intersections de ce plan par des plans horizontaux.Les horizontales et les verticales d'un tableau, d'une architecture.
2 (1883). Vieilli. || Une horizontale : une prostituée, une courtisane.
6 (…) ces dames demeuraient persuadées que toutes les filles de la capitale passaient leur existence dans les rapides (…) Les échos de Gil Blas, d'ailleurs, au dire de M. de Bridoie, signalaient la présence à Vichy, au Mont-Dore et à La Bourboule, de toutes les horizontales connues et inconnues. Pour y être, elles avaient dû y venir en wagon (…) C'était donc un va-et-vient continu d'impures sur cette maudite ligne.
Maupassant, En wagon (1886), in M. Parent, p. 234.
7 Il y a, dans Paris, des horizontales de tout à fait première marque qui ont hôtel, chevaux, voitures, enfin tout le grand luxe, fournis par des amants, qu'elles ont connus dans ces maisons, un jour où l'abandon d'un autre amant les avait jetées sur le pavé.
Goron, l'Amour à Paris, t. I, p. 218.
8 Grue, gueuse, horizontale, poule, dégrafée, étaient les qualificatifs les plus nuancés dont ils usaient à l'égard de la maîtresse de leur fils.
Edmonde Charles-Roux, l'Irrégulière, p. 149.
CONTR. Vertical.
DÉR. Horizontalement, horizontalisme, horizontaliste, horizontalité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Horizontal — Hor i*zon tal, a. [Cf. F. horizontal.] 1. Pertaining to, or near, the horizon. Horizontal misty air. Milton. [1913 Webster] 2. Parallel to the horizon; on a level; as, a horizontalline or surface. [1913 Webster] 3. Measured or contained in a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • horizontal — hor‧i‧zon‧tal [ˌhɒrˈzɒntl◂ ǁ ˌhɑrˈzɑːntl◂] adjective HUMAN RESOURCES 1. a horizontal organization has no or few levels of management: • a horizontal organization with the emphasis on working as a team 2. relating to the same level in an… …   Financial and business terms

  • Horizontal — Студийный альбом Bee Gees Дата выпуска Январь 1968 Записан IBC Studios, 17 июля 1 декабря 1967 …   Википедия

  • Horizontal — may refer to:*Horizontal plane, in astronomy, geography, geometry and other sciences and contexts *Horizontal coordinate system, in astronomy *Horizontalism, in sociology *Horizontal market, in microeconomics * Horizontal (album), a 1968 album by …   Wikipedia

  • Horizontal — est une orientation parallèle à l horizon, et perpendiculaire à la verticale. Une ligne horizontale va « de la gauche vers la droite » ou vice versa. En coordonnées cartésiennes de la forme (x,y), l axe horizontal est… …   Wikipédia en Français

  • horizontal — adjetivo 1. (ser / estar) Que está paralelo al horizonte, o que tiene todos sus puntos a la misma altura: El estrato descubierto es horizontal. adjetivo,sustantivo femenino 1. [Línea, superficie, dirección] que, en figuras, dibujos, escritos o… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • horizontal — 1. adj. Perteneciente o relativo al horizonte. 2. Paralelo al horizonte. U. t. c. s.) ☛ V. línea horizontal, paralaje horizontal, plano horizontal, propiedad horizontal …   Diccionario de la lengua española

  • Horizontal — Hōrizontāl, adj. et adv. dem Horizonte gleich stehend, in der letzten Bedeutung des vorigen Wortes, der ebenen Fläche gleich, worauf man sich befindet; wasserrecht, im Bergbaue söhlig. Daher die Horizontal Fläche, eine ebene Fläche, worin sich… …   Grammatisch-kritisches Wörterbuch der Hochdeutschen Mundart

  • horizontal — horizontal, ale (o ri zon tal, ta l ) adj. 1°   Qui est parallèle à l horizon (au sens astronomique). Terrains horizontaux.    Plan horizontal, plan parallèle à l horizon.    Ligne horizontale, droite tirée du point de vue dans la perspective… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Horizontal — Horizontal, jede einem Horizont, besonders dem »scheinbaren«, angehörende Fläche oder Linie (Horizontale, Horizontallinie, Horizontalkurve). Alle Oberflächen ruhender Flüssigkeiten sind Horizontalflächen; zur künstlichen Herstellung… …   Lexikon der gesamten Technik